Sélectionner une page

Le pain perdu est du pain tranché trempé dans des œufs et du lait, puis frit. L’avantage de cette recette est qu’elle peut être préparée à base de pain rassis justement ! L’une de ses premières versions remonte à l’Empire romain. L’Apicius recense les recettes latines datant du 4ème ou 5ème siècle et décrit le pain perdu comme un plat sucré. La recette dit de « trancher le pain blanc fin, de retirer la croûte et de la casser en gros morceaux. Faire tremper ces morceaux dans le lait et l’œuf battu, les faire frire dans l’huile et recouvrir de miel avant de servir.

Le pain perdu à travers les pays.

Aux États-Unis, les restaurants servent généralement des toasts français avec du beurre, du sirop d’érable et du sucre en poudre, mais les possibilités sont infinies. Le pain perdu peut être garni de presque tout. En Écosse, il est traditionnellement servi avec des saucisses entre deux tranches de pain perdu, mangées en sandwich. Il est également parfois consommé avec du ketchup en Grande-Bretagne ! En Italie, le pain perdu est fait en prenant deux tranches de pain et de la mozzarella incorporée entre elles, puis en trempant le sandwich dans de l’œuf fouetté et en le faisant frire à la manière des toasts français typiques. Cette version du pain perdu est ensuite souvent garnie de sauce tomate et de fromage. En Allemagne, il est servi avec de la cannelle et du sucre, parfois avec de la confiture de prunes ou une sauce à la vanille.

Une recette sans lait !

Pour les gourmands qui ne supportent pas les produits laitiers des alternatives existent ! Le lait peut en effet être remplacé part de lait de coco entier ou allégé ou tout autre lait végétal d’ailleurs ! À vous d’utiliser celui que vous préférez ! Pour une recette entièrement végétalienne vous pouvez aussi utiliser de la banane pour remplacer les œufs. Puis ajouter le lait végétal de votre choix ainsi que de la cannelle pour rehausser le goût !